L’intérêt des participants de régimes de retraite à prestations déterminées pour le transfert de leurs droits accumulés à l’extérieur du régime n’a jamais été aussi bas en six ans au Royaume-Uni, selon une analyse de la firme de consultation britannique Lane Clark & Peacock.

En se basant sur un échantillon d’environ 80 régimes PD, la firme a constaté que les demandes d’obtention de la valeur commuée de la part des participants ont diminué de manière constante depuis le début du mois de mars. En janvier et février dernier, environ 40 à 50 participants par régime demandaient à ce que leurs droits accumulés leur soient versés. Or, au début du mois d’avril, seulement une dizaine de demandes du genre étaient enregistrées en moyenne par les régimes, rapporte Actuarial Post.

Évidemment, cette chute soudaine s’explique par l’incertitude causée par la crise de la COVID-19. Plus que jamais, les participants réalisent la valeur d’une rente garantie, en particulier à la lumière du récent effondrement des marchés boursiers,note la firme.

D’ailleurs, de nombreux régimes PD britanniques ont suspendu temporairement la cotation des valeurs de transfert en raison de la grande volatilité des marchés.

« Nos données suggèrent qu’à court terme, il y a eu une forte baisse du nombre de personnes demandant des informations sur le transfert de leurs droits accumulés, note Lane Clark & Peacock. Cela pourrait refléter une certaine nervosité face aux conditions du marché ou simplement le fait que les gens ont d’autres choses à penser pour le moment. Ce qui n’est pas encore clair, c’est si les volumes de transferts vont rebondir plus tard dans l’année, à mesure que les régimes assoupliront les restrictions temporaires sur le traitement des transferts et qu’un plus grand nombre de participants voudront avoir accès à leur pension pour faire face aux pressions financières. »

Cela dit, un nombre plus faible de régimes ont constaté une stabilité dans le nombre de demandes de transfert des droits, et certains ont même constaté une légère augmentation. En effet, certains participants particulièrement inquiets de la situation financière de leur employeur préfèrent opter pour la valeur commuée plutôt que la rente.

Les organismes de réglementation britanniques sont néanmoins inquiets que des gens mal intentionnés profitent de ces transferts d’actif à l’extérieur des régimes PD pour escroquer les participants.

En 2014, le Royaume-Uni a assoupli les règles entourant le transfert des droits accumulés à l’extérieur des régimes PD, menant à une forte augmentation des demandes de valeur commuée.