Les régimes d’avantages sociaux sont un levier incontournable pour attirer et retenir la main-d’œuvre dans un marché de l’emploi particulièrement serré, selon un sondage de RBC Assurances.

Près des trois quarts (73 %) des Canadiens âgés de 18 à 34 ans, et 69 % des 35 à 44 ans sont ainsi nettement plus susceptibles de changer d’employeur afin de bénéficier d’un meilleur régime d’avantages sociaux.

Mais que recherchent les travailleurs dans un bon régime d’avantages sociaux en 2022 ? Du soutien en santé mentale (88 %), un compte de soins de santé (80 %) et la possibilité de bonifier les couvertures en fonctions de leurs objectifs personnels et financiers (79 %).

L’engouement pour les services de soutien en matière de santé mentale est peu surprenant considérant que 61 % des jeunes travailleurs indiquent une baisse de leur niveau général de bien-être. Plus de la moitié d’entre eux (58 %) jugent par ailleurs que leur état de santé mentale est en déclin.

Pour les employeurs, les bienfaits d’offrir un régime d’avantages sociaux de haut calibre est clair : 64 % des Canadiens qui bénéficient d’un tel régime évaluent favorablement leur satisfaction au travail, soit six points de pourcentage de plus que les travailleurs qui n’ont pas accès à une telle couverture. Les participants de régimes d’avantages sociaux affichent en outre un meilleur bien-être général (64 %, soit dix points de plus), une meilleure santé mentale (60 %, soit sept points de plus), une meilleure santé physique (62 %, soit huit points de plus) et une meilleure santé financière (55 %, soit 17 points de plus).

« Le resserrement du marché du travail a eu un effet boule de neige : nombreux sont ceux qui désirent avoir un programme d’avantages sociaux flexibles et sur mesure de leur employeur. Le pouvoir d’attraction est évident, surtout pour les jeunes générations, note Julie Gaudry, cheffe, assurance collective à RBC Assurances. Comme elles doivent de plus en plus se disputer les talents, les entreprises doivent absolument élaborer un régime d’avantages sociaux ou revoir le leur, puis en faire une composante clé de leur offre. »

Le nombre de postes affichés au Canada a augmenté d’environ 70 % par rapport à avant la pandémie, tandis que le nombre de travailleurs disponibles à diminué de 6 %, selon les Services économiques de RBC.