Pour évaluer le niveau de connaissance des Canadiens en matière de retraite, l’Institut sur la retraite et l’épargne de HEC Montréal (IRE) a posé 29 questions à 3000 personnes âgées de 35 à 54 ans. Les résultats ne sont pas très glorieux.

Pour sa première édition, l’indice globalde l’IRE atteint un score de 36,5 %, ce qui reflète une méconnaissance du système multipiliers de retraite et de plusieurs concepts-clés, souligne l’institut de recherche.

Le questionnaire a permis d’évaluer les connaissances des répondants dans cinq volets distincts : les concepts financiers généraux, le REER et le CELI, les régimes de retraite d’employeur, le Régime de pensions du Canada et le Régime de rentes du Québec, ainsi que la pension de la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti.

Parmi ces cinq volets, c’est dans celui portant sur les régimes d’employeur que les répondants ont obtenu la note moyenne la plus basse (24 %). Trois questions y étaient posées sur la différence entre les régimes à cotisation déterminée et les régimes à prestations déterminées, plus précisément sur la détermination des cotisations, l’effet des rendements sur le revenu de retraite et la protection contre le risque de longévité. Résultat, la majorité des répondants n’ont obtenu aucune bonne réponse, et seule une infime proportion d’entre eux ont répondu correctement à ces trois questions plutôt basiques.

Le niveau de connaissance des Canadiens concernant la PSV et le SRG n’est guère mieux, la note moyenne se situant à 29 %. Les répondants ont fait un peu mieux dans les sections sur le REER et le CELI (40 %), sur le RPC et le RRQ (40 %) et sur les concepts financiers généraux (61 %).

Dans l’ensemble, les hommes, les personnes plus scolarisées et celles ayant des revenus élevés ont obtenu de meilleurs résultats.

« Mal connaître le système pourrait constituer un désavantage, tant pour ceux qui comptent sur l’épargne priveé que pour les individus à plus faible revenu, plus susceptibles de compter sur les programmes publics », note l’IRE.